jeudi 20 septembre 2012

Zen?



1 commentaire:

  1. C'est pas tout a fait juste, en fait, c'est pas les sentiments que le bouddhisme proscrit, mais les désirs. Ils partent du principe que les désirs ( hormis les désirs légitimes, comme l'envie de se nourrir et d'avoir chaud ) sont la cause de notre souffrance, et que justement ils faussent nos véritables sentiments.
    En gros, selon le bouddhisme, notre bonheur dépend de notre capacité à être satisfait.

    Mais sinon c'est pas faux.

    RépondreSupprimer